ENTRAINEMENT

J’ai commencé le vélo en Mai 2004. J’ai toujours aimé les sports d’endurance (course à pied, vélo), mais je pratiquais, de temps en temps en fonction du temps libre et de l’envie, simplement pour rester en forme.

Au début, il était difficile de suivre mes coéquipiers du CSM13 mais ma marge de progression était grande. J’ai donc progressé lentement pendant ces années jusqu’en 2009, ne cherchant d’ailleurs pas à devenir ultra-performant, mais simplement à mieux faire et relever quelques challenges (quelques brevets montagnards, l’ardéchoise en plusieurs jours,…) dans l’ambiance bien sympathique du club. Coté résultats, je me situais d’ailleurs dans la tranche des 50%-70% de ma catégorie d’âge de quelques cyclosportives en progressant un peu chaque année. Quand j’ai commencé en 2004, je pesais alors 80 kg (pour une taille de 1.72m). En 2009, mon poids était de 66kg ce qui explique en partie l’amélioration des résultats (notamment en montagne!).

C’est alors, qu’à partir de Septembre 2009, ayant un peu plus de temps à consacrer à l’entrainement, 2 changements vont avoir un impact sur mes performances :

-          je m’achète un home-trainer, ce qui me permet de pratiquer pendant l’hiver, mais aussi de faire différents types d’exercices : interval training, puissance,…

-          j'échange mon vélo de ville que j’utilise pour aller au travail contre mon ancien vélo de route : ce changement va me permettre de m’entrainer pratiquement tous les jours, en moulinant beaucoup dans la ville, en faisant quelques accélérations… Il va me permettre aussi de parcourir plus de kilomètres : comme je passe par Regents Park (je travaille à Londres), je peux rajouter plusieurs tours du parc le matin et le soir…

Dès la 1ère cyclosportive de 2010 (la 77 en avril), l’impact est flagrant, je suis dans les 20 1ers % de ma catégorie d’âge ! Le reste de la saison confirmera la progression. Lors des épisodes de Bordeaux-Paris et de la Marmotte, je prends conscience que je dois devenir plus souple. Ensuite, la saison sera plus calme, je participe à quelques rallyes de fin de saison et j’écris ce blog.

Je lis aussi quelques bouquins sur la souplesse et sur l’entrainement en général, car je prends gout à la chose : ma charge d’entrainement ne pouvant plus varier en 2011, il faut que je comprenne quels sont les paramètres qui peuvent me faire progresser ! Je vais donc par exemple enregistrer toutes mes sorties et faire des statistiques ! Peut-être faire un test d’effort également afin de déterminer mes seuils, même si je sais, à la pratique,  que ma fréquence cardiaque maximum est de 194 pulsations par minute, que mon seuil PMA est de 180 pulsations, et que mon seuil aérobie est de 170 pulsations.

Je tire aussi le bilan de l’année 2010 : je dépasse les 10 000 km pour la 1ère fois (en incluant les 3000km pour aller au travail) et le point positif est que je n’ai jamais ressenti de lassitude, mais plutôt l’envie d’en faire plus ! Par contre, je dois améliorer ma souplesse, mais aussi ma puissance absolue car je monte bien les cols, mais je décroche systématiquement dans les descentes et sur le plat par rapport à d’autres concurrents. Il faut dire que je ne pèse maintenant que 62kg et mon rapport poids/puissance m’avantage sur des parcours montagneux. 

En 2011, j'essaie de travailler la force et j'essaie de la transformer ensuite en puissance pour m’améliorer. Je deviens effectivement plus puissant, mais également plus lourd (+3kg) car j'ai pris en muscle. 


7 ans plus tard, en 2018, je suis impressionné de voir comment j'étais passionné a l'époque lorsque je remets a jour ce blog. La passion ne s'est d'ailleurs pas arreté pendant cet intervalle mais j'avoue que je ne fais plus tellement attention aux détails de l'entrainement, je pédale surtout pour me faire plaisir! Je pese le meme poids (65kg), ma FCM est maintenant de 186 et j'affectionne les longues sorties qui permettent de voir du pays !

Qu'en sera-t-il lorsque je mettrai de nouveau a jour cette page ?



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire