6/15/2011

Paris-Brest-Paris : 1983 - 2007

Les 2220 inscriptions à l’édition de 1983 montrèrent combien les cyclotouristes se passionnaient pour la longue distance en temps limité. La plupart venaient pour relever un défi personnel, dans une ambiance de camaraderie. 2106 randonneurs prirent le départ à Rueil-Malmaison ; 1895 terminèrent dans les délais. Herman DE MUNCK (Belgique) et Bernard PIGUET (France, CT Montferrand) bouclèrent ensemble les 1200 km en 43h24. Pas moins de 15 pays étaient représentés.1983 est une année capitale dans l'histoire du PBP. Toujours sur l'initiative de Robert LEPERTEL, les Brevets de Randonneurs Européens devinrent Brevets de Randonneurs Mondiaux, permettant aux amoureux du PBP d'organiser des brevets qualificatifs dans le monde entier. Le 26 août 1983, au lendemain de 10eme PBP randonneur, fut créée l’association des Randonneurs Mondiaux, en présence de Marc DOBISE, Président de la FFCT. Les membres fondateurs élurent pour Président Robert LEPERTEL, à l’unanimité. Une formidable aventure avait commencé...


En 1987, ils furent 2587 à s'élancer de Rueil-Malmaison et 2119 à rentrer dans les délais. Scott DICKSON, l'un des 220 participants américains, fut le plus rapide de tous. II ter mina en 44h01 avec plus d'une heure d'avance sur ses "poursuivants" Herman DEMUNCK et Jean-Michel RICHEFORT (45h05). II allait renouveler l'exploit en 1991, et terminer dans le groupe de tête en 1995. Le premier Paris-Brest-Paris ayant été couru en 1891, l'ACP en célébra le centenaire en 1991 (même si le premier PBP Randonneur remontait à 1931). A la tête de l'organisation, Jean-Claude MASSE, Président de l'Audax Club Parisien, s'entoura d'une équipe motivée pour rendre ce centenaire mémorable. Ce fut une belle occasion de renouer des liens avec les Audax Français qui avaient organisé un PBP Audax depuis 1931. Les organisateurs furent reçus place de l’hôtel de ville de Paris, par Jacques Chirac Maire de Paris, assiste de Sir Hubert OPPERMAN, vainqueur de l’édition professionnelle de 1931. Un prologue fut organisé entre l'Hôtel de Ville de Paris et le Gymnase des Droits de l'Homme a Saint-Quentin-en Yvelines, nouveau lieu de départ du PBP. Les trois départs proposés étaient: 20h00 pour le délai de 80h (au lieu de 78h), 22h00 pour le délai de 90h et 05h00 pour un délai de 84h. 3276 randonneurs s'élancèrent et 2615 réussirent leur défi. L'ACP feta même le 10000eme  lauréat du PBP ! 191 femmes furent homologuées. La plus rapide fut la sympathique Nicole CHABIRAND. Claude GALVAING, pour retrouver les sensations de 1891, effectua l’épreuve en pignon fixe !

L'informatique avait fait son apparition. L'ensemble des pointages était effectué à l'aide d'un badge magnétique permettant un suivi en temps réel de chacun des participants tout au long de l'épreuve.
Enfin, une quarantaine de jeunes randonneurs, encadrés par la FFCT, effectuèrent le parcours du PBP en 12 étapes : ce fut le premier "Paris-Brest-Paris des jeunes". En 1995, Robert LEPERTEL reprit le flambeau à la tête d'une commission dont la composition n'avait guère changé. Le 13eme PBP
Randonneur accueillit 2860 participants. La météo fut bonne et 2376 d'entre eux arrivèrent dans les délais. Un groupe de neuf randonneurs rapides termina en 43h20. La plus jeune participante fut Alexandrine LAMOULLER (fille du Président de la FFCT). Le plus âfut Roger JARNO (75 ans).
A compter de cette édition, les garde boue ne furent plus obligatoires, et les guidons triathlètes interdits pour des raisons de sécurité. En 1999, le PBP, toujours dirigé par Robert LEPERTEL, réunit 3573 participants, dont1600 Internationaux ; 20 nations et plus de1000 clubs étaient représentés. Le désormais traditionnel Prologue, organisé dans les sept communes de Saint-Quentin-en Yvelines, rassembla plus de 1000 participants, y compris les jeunes. 2977 randonneurs furent homologués, dont 1626 Français et 1351 Internationaux. En 2003, une équipe bien entrainée remplaça Robert LEPERTEL à la tête de l'organisation. Un nouveau chiffre record fut atteint avec 4070 randonneurs au départ et 3475 homologations. Pour la première fois, les randonneurs venus de l'étranger furent les plus nombreux (2074, contre 1996 pour la France). Le Finlandais Alpo KUUSISTO étonna tout le monde en effectuant Brest-Paris avec ... une patinette ! De leur cote, Drew BUCK, Nigel WINTER et Steve ABRAHAM bouclèrent le parcours sur une triplette (88h10). L'Allemagne amena la plus jeune participante, Fiana STAIB. Joseph DELALANDE fut récompensé pour son 10" PBP, tout comme Henri BOUREL, Bernard IMBERT, Roger MARTIN et Daniel RAVET qui terminèrent leur 9" PBP. La médaille du courage aurait pu être attribuée à Dominique LAMOULLER, l'actuel Président de la FFCT, qui termina son Paris-Brest-Paris après avoir été sérieusement blessé lors d'une chute provoquée par le bris de sa fourche. II utilisa une bicyclette a cadre ouvert pour parcourir les 30 derniers kilomètres malgré une clavicule cassée. Notons que les participants les plus rapides, qui avaient effectué le parcours dans le temps le plus court de l'histoire du PBP Randonneur, furent pénalisés de deux heures suite à différentes infractions aux règles.

2003 marqua également le passage au classement alphabétique. Ceci montre qu'au fil du temps, le PBP Randonneur s'est affirmé de plus en plus comme une randonnée. Le concept de défi personnel a pris le pas sur le concept de compétition. Sur une randonnée, tous les participants ont le même mérite, et être le plus rapide ne signifie pas forcément être le meilleur. L'objectif du randonneur n'est pas de faire la course, mais d'accomplir un défi, dans le respect des règles et de l'esprit randonneur. En 2007, PBP établit un record de 5311 inscriptions. Pour la seconde fois depuis 1931, les Français étaient minoritaires. Avec 3015inscrits, 2918 partants et 42 nations représentées, les Internationaux déferlaient en masse sur le PBP Randonneur (les Américains en tête, avec 591 partants). Le fort vent contraire et la pluie presque continuelle donnèrent bien du fil à retordre aux 5160 randonneurs qui prirent le départ. Seuls 3603furent homologués. 126 courageux allèrent jusqu'au bout, tout en sachant qu'ils arriveraient hors délai. Un groupe de 10 randonneurs rapides termina en 44h48.Si les femmes représentaient encore un faible pourcentage des inscriptions (6,6%), on notait de nombreuses récidivistes. Plusieurs d'entre elles avaient déjà 6 ou 7 PBP à leur actif ! A l'arrivée, la plus jeune fut la Beige Mandy DAMMEKENS (22 ans) et la plus âgée, la Française Marie-Hélène VILETTE (64 ans).
Le doyen des randonneurs, Roger MARTIN (ACP), avait près de 80 ans. Son extraordinaire endurance fut applaudie tout au long du parcours par les organisateurs, les spectateurs et même les medias - las, la sagesse lui commanda de stopper à Dreux (l'avant dernier contrôle en 2007). Le plus âgé des randonneurs homologués fut l'Allemand Freidhelm LlXENFELD âgé de 76 ans et 3 mois (88h11). Le plus jeune fut Cédric BONNAY (Union des Randonneurs Picards d'Amiens), âgé de 18 ans et 14 jours (88h55). Deux randonneurs bouclèrent leur 10" PBP, Bernard IMBERT et Daniel RAVET. Ils sont maintenant cinq à avoir réussi 10 PBP. Huit autres randonneurs les suivent avec neuf réalisations.
La diversité des vélos fut un des points marquants de cette édition. Avec plus de 100 vélos spéciaux au départ, le PBP 2007 aura été une vitrine pour de nombreux prototypes et autres drôles de machines : vélos couches, vélos carés, tandems couches, tandems couchés en opposition, vélos rameurs, tandems rameurs, etc. Mais la palme de l'originalité est revenue à Drew BUCK, qui effectua son PBP sur une Hirondelle Retro-Directe de1920, pédalant en marche arrière pour monter les côtes, en costume d'époque et avec une énorme tresse d'oignons pendue au guidon ! Depuis 1931, 22445 randonneurs ont homologué leur Paris-Brest-Paris. En 2011, combien seront-ils à rentrer dans la légende ? Au soir du 25 aout, les dés seront jetés ...

Merci à Bernard DEON, Jean-Pierre PENDU, Marie-Thérèse MARTIN, Robert LEPERTEL, Bill BRYANT, Johnny BERTRAND, Olivia BAIRD, Sophie MATTER et a tous ceux qui ont travaillé sur l’historique du Paris-Brest-Paris.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire