4/27/2011

La Scott 1000 bosses (24/04/2011)

La Scott 1000 bosses était au menu « Vélo » du weekend avec notamment :
  • 2 700 mètres de dénivelé dans les Monts du Lyonnais,
  • 10 difficultés pour un total de 67 km d’ascension,
  • 4 ravitaillements sur le parcours,
  • 135 km au total,
  • du soleil,
en empruntant notamment :

  • le col de la Croix du Ban,
  • le col de la Luère,
  • le col des Brosses,
  • la côte d’Aveize,
  • le col de Faverges.
C'est une des épreuves les plus renommées du début de saison : détenteur d’un vélo de la même marque et donc d’un dossard prioritaire, je voulais vérifier que c'était bien le cas !
Une des autres raisons de ma motivation est de casser un peu le rythme des brevets du PBP (200 km et 300 km les 2 semaines précédentes sur des parcours plutôt plats) afin de ne pas devenir un vrai diesel...Je vais être plutôt servi...



Nous étions 3 engagés du club sur le parcours chronométré de 135 km : Just, Hidare, et moi-même. François, un ami d’Hidare était là également et Michèle aussi, notre photographe pour l’occasion qui s’était engagée sur le parcours randonnée de 40 km présentant tout de même un dénivelé positif de 1000 mètres!






J’'ai monté mes roues « Shamal », plus légères et plus confortables pour escalader les routes des Monts du Lyonnais. Coté forme, je manque de repères et j’espère que la Scott va m’éclairer sur le sujet : après un bon brevet de 200km, je n’avais pas totalement récupéré la semaine précédente lors du brevet de 300km qualificatif pour PBP, et j’avais fini affamé. Alors certes, la balance affiche -2.5kg par rapport au début du mois ce qui devrait être un avantage non négligeable pour les 2700 mètres de dénivelé positif que présente l’épreuve, mais celle-ci a l’air d’être difficile avec ses 65km d’ascension repartis sur de multiples côtes et cols avec des passages à 18%.  Il y a environ 600 concurrents au départ du 135km (2000 en tout sur l’ensemble des parcours) et la liste des clubs et team représentés semble confirmer le niveau de l’épreuve : team Scott-Les saisies, team Scott-Vélo 101, team Chamrousse, Cyclo Team 69… des noms assez connus dans les épreuves  cyclosportives.

Nous nous plaçons dans le sas des coureurs prioritaires avec Just et Hidare, du fait de nos vélos Scott et celui-ci est donné. Après 2 km de descente, la 1ère difficulté est la et permet de faire un 1er écrémage. Puis vient le col de La Luère, avec ses 7km à 6%. Je suis décroché dans le milieu de celui-ci  et un petit groupe d’une trentaine de coureurs part devant, les vrais costauds finalement.
Derrière on se regroupe, au fil des montées et des descentes. Je participe à l'effort général, surtout dans les montées jusqu'à me dire qu'il faut aussi laisser les autres travailler. Nous devons être maintenant une centaine de coureurs dans ce paquet, ce qui me permet de bien m'abriter dans les descentes et de ne pas être lâché par les lourds et puissants gabarits.
Vers le 60ème km, je commence à être un peu déçu: cette cyclosportive semble être une copie conforme de La jacques Gouin et de la 77 (mis à part les cols !), à savoir que je me retrouve dans un gros peloton. Les paysages défilent à toute vitesse, la sécurité est optimale puisque tous les carrefours sont protégés et nous sommes encadrés par des motos.

Nous passons les ravitaillements sans nous arrêter (4 au total) et nous apercevons de temps en temps nos amis engagés sur le parcours VTT. Je commence à sentir une petite faim mais je corrige vite le tir en avalant 2 gels  en 10 minutes.
Nous sommes maintenant au km 92, au pied du col des Brosses : ça monte toujours vite, je suis toujours dans le coup mais la faim se fait de plus en plus présente : je prends mes 2 derniers gels, entame mes barres de céréales mais hélas, au fur et à mesure de l'ascension, je suis lâché... 
Ce n'est pas une fringale mais presque...je ne me suis pas alimenté pendant les 50 premiers km. Erreur de gestion ? Il faut dire que je suis un peu perdu sur le sujet, car je n'avais rien avalé sur le brevet de 200 et la 77, mais il semble que mon corps réagisse maintenant différemment depuis le 300 de la semaine dernière. Je paie très vite cette erreur : je vois le groupe s'éloigner, et pour ma part, je mets "tout à gauche".  Un peu plus tard, je me fais passer par un gros paquet pratiquement en haut du col!
Je continue à mon rythme en me disant que de toute façon, il ne reste plus que 30 bornes...Puis le col de Malval avec sa route défoncée et ses passages à 18%...j'arrive au sommet.
Le dernier ravitaillement est à cet endroit, je décide de m’arrêter : je n'ai plus rien à manger et il me reste 1/2 bidon à boire, la peur de ne plus rien avoir dans le ventre est la plus forte! Je reprends ma route, et 400m plus tard je vois le panneau "arrivée 20km" dont 17 km de descente (il ne reste  normalement que le col de la croix du Ban long de 3km à grimper). Je peste du fait de cet arrêt  inutile !  Quelques minutes supplémentaires perdues...
Surtout que dans la descente, je me fais de nouveau  passer par un groupe qui me lâchera dans ce dernier col! Enfin, l'arrivée est là, je termine en 4h15 à 31.76km/h de moyenne, et à la 184ème position sur 525 au scratch et 64ème sur 127 par catégorie, plutôt content pour cette 1ère.  Je retrouve ensuite Michèle qui s'essaie à l'électrostimulation, je discute avec Pierre, un coach sportif et nous partons savourer notre repas bien mérité.

Michèle a trouvé les 1000m de dénivelé un peu difficile. Hidare et son ami finissent peu de temps après moi. Quant à Just, il arrivera un peu plus tard,  tout le monde terminant cette course vraiment difficile !
C’est donc confirmé, La Scott 1000 bosses est bien une cyclosportive de référence si on considère le parcours, la sécurité, l’organisation et le niveau. Superbe et à renouveler donc!


Coté sportif, j'ai attaché ci-dessous le graphique de mon polar ou on voit clairement qu'a partir du km 92, et la fréquence cardiaque et la vitesse sont descendues d'un cran !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire